Je suis raciste, et je l’assume !

En tant que citoyenne française qui aime son pays, je me dois de rétablir la vérité sur mes opinions : j’ai toujours considéré que les poissons rouges n’avaient pas leur place dans notre pays.  Je ne vois pas du tout leur utilité, ils sont moches et ils crèvent toujours trop vite !

Et bien, le poisson rouge n’est pas une race de poissons peut-être ? Je n’ai jamais aimé les poissons, je les tolère, mais les poissons rouges, c’est de trop !

Plus sérieusement, je ne suis pas raciste ou plutôt, je n’ai aucune haine contre qui que ce soit. Je n’ai jamais regardé la couleur de peau, ou l’origine, j’aurai plutôt tendance à juger sur les comportements.

Comme je sais que vous adorez que je vous parle de mon passionnant boulot de caissière, je m’empresse de vous raconter cette petite anecdote :

Pour chaque client, je me dois de vérifier les cabas et tout endroit susceptible de cacher un produit volé (je n’insiste pas non plus comme une malade à fouiller partout, je me contente de jeter un rapide coup d’œil dans les cadis, et les sacs de courses rien de plus.)

Suite à ça, je pourrai distinguer trois types de comportements de la part du client : celui qui s’en fout royalement que je vérifie, ou même qui me facilite la tâche à en me montrant de lui même son sac. Celui qui se vexe parce qu’il se sent personnellement touché par cette inspection, et qui croit que je vérifie à cause de ses origines. Et enfin celui qui se vexe parce qu’il pense que sous prétexte qu’il est blanc il est protégé de toute suspections de vol.

Je n’écris pas cet article au hasard, c’est bien évidemment en rapport avec les polémiques politiques qui ont surgi récemment. Mais mon avis s’éloigne du débat : je m’en contrefous royalement de qui a dit quoi, qui pensent quoi ou qui est raciste.  Je n’ai jamais aimé la politique. J’ai fini par admettre qu’il était impossible qu’un pays fonctionne sans politique, mais ça n’est pas pour autant que j’adhère.

Une chose est sûre : la connerie n’a pas de frontière et c’est bien dommage !

 

Le permis, le permis, je veux l’avoir et je l’aurai !

Bonjour bonjour les amis !

J’ai passé mon dimanche à réviser le code sur mon ordinateur ! Et oui, j’ai 20 ans et je n’ai toujours pas mon permis. Je n’avais, jusqu’à l’été dernier, pas vraiment vu la nécessité de passer mon permis, et pour cause je passais mes journées sur Paris, les sorties je les faisais à Paris, et les transports en commun ce n’est pas ce qui manque dans cette ville !

Depuis juillet, j’ai complètement changé de rythme (vive la banlieue !), et le besoin de passer mon permis est devenu vital ! Oui oui ! Vital ! En effet, je dois avoir mon permis pour :

–          Ne plus avoir à dépendre de Papa-Maman pour rentrer de soirées

–          Ne plus me taper les pervers des voies ferrées

–          Ne plus avoir peur de rentrer à pieds le soir quand je rentre tard du boulot.

–          Partir en vacances !

Et surtout, et surtout et surtout :

–          Pouvoir chanter à tue-tête dans sa voiture comme dans la pub ! (ça paraît tellement essentiel !)

« Tumblr! » « -à tes souhaits! »

Amis ! Bonjour !

J’ai récemment découvert Tumblr, et je me devais donc de vous en parler !

L’inscription fut facile :

Oui, je sais!

Je vais faire assez court : en fait j’ai pas du tout accroché ! Autant j’ai tout de suite adoré Hellocoton (mais qui n’aime pas Hellocoton, QUI ?) et j’ai vu son utilité à Twitter (même si son inutilité est beaucoup plus marrante), autant je n’ai pas du tout aimé Tumblr !

Je n’ai certainement pas cherché… Mais j’ai déjà un blog, et je trouve ça nul de mettre des images et seulement des images (on peut mettre des textes, des musiques, des citations, mais d’après ce que j’ai cru comprendre, seules les images sont fun !) Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais avant de m’inscrire, mais ce qui est sûr c’est que j’aurai du me renseigner !

Bref, j’ai finalement réalisé que j’allais pouvoir me servir de ce compte pour faire un truc que je n’avais jamais osé faire : suivre un max de personnes, poster plein de conneries, et voir ce que ça donne !

J’ai toujours voulu privilégier la qualité (je fais comme je peux, hein !) plutôt que la quantité dans les réseaux sociaux, et j’aime beaucoup tisser des liens avec mes abonnés et mes abonnements.

Avec Tumblr, je vais tester la quantité ! Pour être clair, ce compte me servira uniquement à faire des liens en plus pour mon blog, je ne sais pas si ça va le valoriser, ni si ce que j’ai prévu va fonctionner, on verra bien, et de toutes façons si ça m’agace trop je virerai le compte !

NB : je n’avais pas prévu qu’en suivant tout et n’importe quoi j’allais tomber sur des images surprenantes et à éviter. Désormais je vérifie que le contenue est « soft » !

A bientôt !

Si jamais tu connais pas ton prénom…

Ce soir, je goûte avec ma frangine (oui j’ai 20 ans et je suis toujours une gosse qui prend son goûter à 4h ), demoiselle de 13 ans, qui se plaint de la note qu’elle a eu en allemand.

Finalement, elle me montre la copie et là que vois-je? La prof donne un point pour avoir écrit le nom, le prénom et la classe! Pardonnez-moi l’expression, mais WHAT THE FUCK?

Quand j’étais au collège (c’est vrai que cela remonte à très longtemps, donc il est possible que je ne cerne plus complètement les enjeux de l’éducation nationale) il me semble bien que les contrôles servaient à tester l’apprentissage et les connaissances de l’élève. Cela relève de l’apprentissage de connaître le numéro de sa classe? Ou de logique, peut-être?

Vous me direz les gamins sont de plus en plus névrosés, y en a peut-être pour qui c’est un exploit de se souvenir de leur identité!

C’est vrai qu’un point ça n’est pas grand chose, et que c’est pour motiver l’élève à ne pas oublier d’écrire son nom sur la copie qu’il rend, mais je trouve ça quand même un peu grave d’en arriver là.

Le plus choquant pour moi, a été de constater que cette prof, je l’ai eu et qu’elle était plutôt intransigeante… Pas du tout le genre à donner des points pour tout et n’importe quoi.

« Eh mais, tsais, ptêt qu’y en a qui savent pas ce que ça veut dire « name » et quc’est pour ça qu’elle met des points! »

(vous m’excuserez, parler d’éducation ça m’inspire forcément les Pink Floyd!)

 

 

Sunny !

Pourquoi Sunny? Parce que ça manque de soleil en ce moment! Ou plutôt parce que ça manque de chaleur! J’ai l’impression que tout le monde à la moral « dans les chaussettes » entre la température qui a bien baissé, le fait qu’on sait plus comment s’habiller, qu’on est en automne depuis 8 jours et que le simple fait de prononcer le mot « automne » est démoralisant.

 

Là n’est pas la question, je voulais vous parler d’une musique:

Sunny, c’est une chanson qui a été écrite par Bobby Hebb et qui a été reprise je ne sais combien de fois :

Ce que j’adore avec l’originale, c’est qu’elle est sans prétention, comme si le chanteur disait « je ne me prends pas la tête, je te dis les choses comme je les ressens, je vais pas essayer de te faire croire que je suis super émue ou quoi, nan je vais juste te chanter une chanson », ça lui donne un charme fou!

 

Mais bon, la version la plus connue est très certainement celle de Boney M:

Ah c’est sûr, c’est pas la même chose, et ça bouge! Autant vous dire, que je n’aime pas du tout cette version là, mais je crois que c’est surtout à cause du mec de Boney M, je sais pas c’est plus fort que moi à chaque fois que je vois une vidéo de Boney M sur Youtube, j’ai juste envie de frapper le mec tellement il m’énerve!

 

La version qui m’a vraiment appris à apprécier cette chanson, c’est celle de Stevie Wonder, je crois bien que c’est ma préférée:

Cette version est tout simplement grandiose: vous me direz, quand on s’appelle Stevie Wonder, on peut se permettre d’être grandiose!

 

Je finis avec la version qui, je crois, est la plus récente: celle de Christophe Willem:

Les fans de Willem m’excuseront, mais je peux vraiment pas le supporter! (encore une fois, je pense que c’est surtout sa tête, j’ai trop envie de le frapper!) Ce qu’il fait est pas moche, mais quand j’écoute, je me demande pour qui il se prend : il a fait du copier coller sur la version de Stevie Wonder!

 

Voilà voilà, j’ai mis les versions qui me semblent être les plus connues. Cette musique a vraiment inspiré beaucoup d’artistes, et pour cause : elle est chaleureuse, pétillante et pleine d’espoir ( je connais pas du tout les paroles, c’est juste ce que je ressens lorsque j’écoute!)

 

Sunny one so true, I love you!

J’ai décidé de commencer à fumer!

Bonjour bonjour, jeunes amis (cherchez pas vous êtes tous jeunes aujourd’hui!)

Alors, comme vous le savez tous, il y a encore quelques mois, j’étais une étudiante qui n’avait jamais vraiment travaillé (enfin si une fois en centre aéré). Mais bon, je ne connais véritablement le « monde du travail »  que depuis que je bosse en tant que « hôtesse de caisse ».

Et je dois dire que même si je m’entends bien avec quelques personnes et que je suis pas une associable (légèrement timide quand même), j’ai beaucoup de mal à m’intégrer.

Je n’ai pas beaucoup de points communs avec les gens que je fréquente. Ou plutôt, peut-être que j’en ai, mais je ne vois pas comment je pourrai le savoir puisque le peu de fois où je discute avec des collègues, c’est pour des futilités ou des choses en rapport avec le boulot (on a pas beaucoup de temps pour discuter pendant les pauses, en général tout le monde en profite pour aller fumer).

Et surtout, même si certains se connaissent depuis bien plus longtemps (je suis là depuis même pas trois mois!) j’ai l’impression que je suis une des rares à avoir du mal à rentrer dans leur groupe…

Hier, j’étais justement en train de les regarder fumer lorsque j’ai eu la révélation: ils fument tous!

Le voilà leur point commun! Ils sont contents de se retrouver pour aller à leur pause clopes, ils créent des liens pendant qu’ils noircissent leurs poumons (après tout, les rapprochements sont toujours plus intenses lorsque notre vie est en péril, et non comme d’habitude je n’exagère absolument rien!)

Cela m’a rappelé mes années lycées, période durant laquelle c’était carrément trop cool de fumer. Et si tu fumais pas, c’était parce que t’avais peur de désobéir à Papa et à Maman, que t’avais pas le cran de le faire… Il était absolument inenvisageable que tu ne veuilles pas fumer pour éviter de te pourrir la santé, et par respect de tes principes.

Bref, tout ça pour dire que j’ai réalisé, pas plus tard qu’hier, que si je voulais m’intégrer « dans l’entreprise », il fallait que je me mette à fumer.

Hier soir, je suis donc allée au tabac au coin de ma rue et j’ai acheté mon premier paquet de clopes. J’ai pris des Marlboro, car j’adore le design du paquet, j’ai pas acheté de briquet parce que j’ai toujours rêvé de demander un jour à quelqu’un « excuse-moi? t’aurais pas du feu? » et j’ai passé le reste de ma soirée à me regarder dans la glace à vérifier si j’étais sexy ou non avec une clope entre les doigts.

Aujourd’hui, c’est donc le grand jour: je commence à fumer!

Mais nan! Je rigole! Pour rien au monde je  ne fumerai, sauf si cet acte devait sauver la vie d’un de mes frères et sœurs pris en otage par un obsédé de la cigarette qui a pour but d’obliger le monde entier à fumer, et qui est prêt à n’importe quoi, même à la menace et à la torture pour mettre son projet à exécution! (je ne vois pas du tout en quoi cette éventualité est farfelue…)

Passez une bonne journée!

 

 

Je vous mets cette musique sans rapport avec l’article, mais qui est vraiment trop giga cool, avec les paroles pour qu’on puisse tous chanter ! (vous faites pas ça vous? ) (faites pas gaffe y a des fautes dans la vidéo)

117

Il y a des jours où on se lève énervée, parfois on ignore pourquoi, mais ce qui est certain, c’est qu’on sait déjà que la journée va mal se dérouler par le simple fait que notre énervement va induire des choses encore plus énervantes et ainsi de suite.
Aujourd’hui fait partie de ces jours…

Je me suis réveillée énervée, donc forcément tout va de travers: je n’arrive pas à me maquiller (trop énervé pour ça), en tentant de cacher un bouton au niveau du nez, j’ai aggravé la chose, je suis coiffée comme une nunuche, et le simple fait d’avoir eu des difficulté à couper ma viande ce midi m’a rendue dingue (j’ai jamais été douée avec les couteaux!)

Mon fort taux d’énervement m’oblige à quitter précipitamment mon ordinateur (car celui-ci aussi m’énerve, il va trop lentement à mon goût)

Je vous souhaite une journée plus « cool » que la mienne!

Ps: je ne sais pas du tout pourquoi mon article s’appelle 117, ça s’est mis automatiquement, et j’ai décidé que ça serait fun de laisser comme ça (une décision prise quand je suis énervée ne doit pas être critiqué sous peine de décapitation)